Aller au contenu
Accueil » Articles » Ce qu’il faut savoir sur le gender lens investing

Ce qu’il faut savoir sur le gender lens investing

Cet article a été rédigé par notre partenaire Capitana, plateforme d’investissements responsables qui accompagne les femmes (mais pas que) à réaliser leurs premiers investissements, tout en ayant un impact positif sur la société.

Qu’est-ce que l’investissement à optique de genre ?

Dans le secteur public, privé et même dans la sphère personnelle du couple, nombreux sont ceux qui s’intéressent aujourd’hui à l’autonomie financière des femmes. Pas si étonnant lorsque l’on sait qu’en fin de carrière, une femme a une retraite inférieure de 40.5% à celle d’un homme (édition 2021 du rapport Drees « Les retraités et les retraites »).

Face aux inégalités économiques entre hommes et femmes et encouragé par des politiques incitatives (Index de l’égalité professionnelle et sanctions associées), l’investissement sensible au genre a mis en lumière la volonté pour les investisseurs et investisseuses de valoriser les entreprises :

● Dirigées par des femmes ou dont la représentation féminine est importante
● Mettant l’égalité femmes / hommes au cœur de leurs objectifs et stratégie à long terme
● Proposant sur le marché des services ou des produits destinés aux femmes et à leur bien-être

Pourquoi l’optique de genre a toute sa place dans les thématiques d’investissement ?

On peut distinguer deux approches du Gender Lens investing, qui sont très complémentaires :

● L’approche par l’impact : investir sous le prisme du Gender lens, c’est essayer – à travers ses investissements- de rééquilibrer les disparités économiques entre les genres pour une société plus juste.

L’approche par la performance : selon une étude McKinsey, les grandes entreprises ayant pris en compte des thématiques comme la diversité au sein des équipes de directions sont 25% plus susceptibles d’avoir une rentabilité supérieure à la moyenne par rapport aux autres entreprises du même secteur. De fait, les
investissements dans ces sociétés auraient plus de chance d’avoir un rendement supérieur.

L’investissement à optique de genre semble donc être la combinaison parfaite entre investissements à impact positif et performance financière.

Comment construire un portefeuille avec un filtre de genre ?

Il faut trouver les business qui ont un bon score en termes de diversité et d’inclusion. Pour cela, des entreprises se sont spécialisées pour les dénicher et les analyser. C’est le cas d’Equileap, qui liste chaque année le « top 100 des entreprises au monde qui ont le meilleur score ». 

Selon plusieurs critères:
● l’équilibre des genres dans les différentes strates décisionnelles
● le salaire à poste et contrat de travail égaux et l’équilibre dans le temps de travail. Par exemple, est-ce que les congés parentaux, les temps partiels sont gérés de la même manière pour un homme que pour une femme ?
● la transparence

A noter que ce classement ne prend en compte que les entreprises cotées sur les plateformes de trading. Ces indices sont utilisés ensuite par des trackers, des fonds pour trouver les entreprises qui performent le mieux. Il est possible d’opter pour un tracker physique ou synthétique. Le premier investira dans les sociétés de l’indice. Le second «garantit la performance de l’indice, en investissant dans un panier d’actions. Il peut soit opter pour la performance de l’indice, soit pour la performance du panier ». C’est le cas de Lyxor, UBS, MSCI World/Europe.

Autre option : les plateformes avec des gestionnaires, plus chères qu’un tracker, sont des fonds gérés activement. Ces fonds vont, à priori, super-performer car les gestionnaires rencontrent les sociétés, pour comprendre le fonctionnement en interne.

Pourquoi investir son argent dans des entreprises liées à la diversité?

Encourager les organisations à faire mieux en termes d’égalité des genres

Investir dans une société c’est avoir un poids dans ses décisions stratégiques.
Rappelons qu’en échange d’investissements, les fondateurs et fondatrices d’une entreprise doivent rendre des comptes et satisfaire les investisseurs et investisseuses. 

Choisir d’investir avec une optique de genre, c’est valoriser et récompenser les entreprises qui œuvrent pour l’égalité et donc les inciter à faire de ces sujets des priorités dans leur stratégie à moyen et long terme. Beaucoup d’articles, d’études démontrent que quand il y a une plus grande diversité dans les entreprises, il y a une meilleure performance. Car le but visé est clairement de faire un investissement rentable, surtout quand chaque euro compte et doit servir à financer un projet de vie futur. Le GLI rééquilibre les disparités au sein de l’économie et encourage les sociétés à prendre en compte les critères de diversité et d’inclusion quand elles réfléchissent à leur stratégie, à leur gouvernance.

Concrétiser des projets pour améliorer l’avenir des femmes

Aujourd’hui, 9 à 10% des business Angels français sont des femmes. Et lorsque l’on sait que l’on a tendance à investir dans les projets qui ont un intérêt pour nous, il n’est pas étonnant que les solutions en faveur du bien être et de la santé des femmes manquent de visibilité et d’investissements. Augmenter ce nombre d’investisseuses et investir avec une optique de genre, c’est permettre à ces entreprises de grandir et de sécuriser la concrétisation de ces projets visant à améliorer la vie des femmes.

Adresser un marché encore peu reconnu et à fort potentiel

Rares sont les personnes qui ont reconnu l’avenir très prometteur de solutions pensées pour les femmes. A titre d’exemple, la Femtech (la technologie dédiée à la santé des femmes) représenterait 500 milliards de dollars en 2025 et manque pourtant d’investissements. Les problématiques féminines telles que la fertilité, la ménopause, les menstruations, les maladies chroniques sous étudiées ou sous recherchées, comme l’endométriose, longtemps oubliées ou cachées, sont aujourd’hui remises sur le devant de la scène avec un
réel potentiel de croissance.

D’importantes levées de fonds ont été faites ces dernières années pour la FemTech. L’espérance de rendement est plus élevée, tout comme la prise de risque. Le marché de la FemTech est prometteur ! Il est estimé à 50 milliards d’€ à l’horizon 2025. En Angleterre, dans le secteur de la MedTech, l’entreprise très pointue Kiran, fondée par des femmes, aide les radiologues à détecter plus tôt les cancers du sein avec un système de Deep Learning (pratique d’intelligence artificielle qui passe par le déploiement d’un réseau de neurones artificiel préalablement entraîné).

Ces sociétés sont historiquement sous-financées car elles s’adressent aux problématiques de femmes. Pourtant, elles performent et rapportent plus ! Notamment lorsque l’on sait (même si beaucoup reste à faire) que les femmes investissent de plus en plus, ont des fonctions plus stratégiques et profitent d’un meilleur pouvoir d’achat. Donc, si en plus ces business – qui garantissent le bien-être des femmes – permettent d’augmenter ses performances d’investissement, pourquoi s’en priver?

Il est aussi possible d’investir son argent dans des sociétés qui ne sont pas cotées, c’est ce qu’on appelle du capital d’amorçage. Sista FemTech, justement, rassemble des données et réalise des études sur la place des femmes dans la tech et sur le financement des femmes entrepreneures. « Le financement d’amorçage est plus libre mais aussi plus risqué. Cette part du portefeuille ne doit représenter que 5 à 10 %.

On vous parle de Capitana, notre partenaire

Choisir de réaliser ses premiers investissements thématiques seul(e) est possible. Notamment grâce aux trackers qui ont l’avantage d’offrir des prix et frais très bas. Mais c’est aussi une méthode risquée, qui demande de l’implication et qui n’est pas favorable à un profil d’investisseur/ investisseuse non averti. 

Sur des thématiques, notamment de niche, une gestion active, pilotée peut permettre de limiter le risque de perte.

Capitana, plateforme d’investissements responsables, accompagne les femmes (mais pasque) à réaliser leurs premiers investissements, tout en ayant un impact positif sur la société. Au-delà de l’ergonomie de l’application, de sa simplicité et de frais de gestion contrôlés, Capitana c’est surtout un accompagnement sur-mesure pour sécuriser l’atteinte de vos objectifs financiers :

« Nous proposons à nos utilisatrices et utilisateurs d’investir dans des portefeuilles d’investissement personnalisés alignés avec leurs valeurs, et simplifié par une plateforme 100 % digitale. Capitana Académie permet aussi aux utilisateurs de se former via des dossiers et des questionnaires ludiques sur des sujets de finances personnelles, d’épargne et d’investissement. Notre but est de proposer une solution simple et accessible pour investir de manière responsable » explique Gaëlle Haag.

Pour en savoir plus découvrez leur application

Pour aller plus loin / sources :

L’épisode « Pourquoi faut-il s’intéresser au Gender Lens Investing ? du podcast la Martingale avec Gaëlle Haag, CEO & co-fondatrice de Capitana

Article original : Tout ce qu’il faut savoir sur le gender lens investing (capitana.app) 

Chez FEMCA, on a à coeur de t’aider à te développer financièrement et personnellement. On croit profondément que l’égalité entre les genres n’existera que le jour où les revenus entre les genres seront égaux. Avoir les mêmes droits civils, c’est bien, mais avoir la capacité financière pour en jouir, c’est mieux ! Pourtant encore trop de femmes renoncent à leur projet par manque de sécurité financière.

Pour cela, on rend sympas des sujets financiers a priori austères, pour que tu puisses augmenter ta culture financière sans effort. Si tu veux mesurer la force de nos convictions, jette un oeil à notre womanifesto ici.

Si tu veux rejoindre le mouvement, c’est @femca_fr sur Instagram, la NL ici, et nos formations ici. 

S’il te reste des questions à la lecture de l’article, on t’invite à nous écrire à hello@femca.fr ou à réserver un appel avec nous ici.

On continue toutes, ensemble

 

NB : Nous ne sommes pas des conseillers·ères financiers certifié·e·s. Les articles et informations mis à disposition sur le site et via la newsletter FEMCA sont fournis à des fins d’information et d’éducation uniquement et ne constituent pas des conseils financiers. Investir présente des risques de perte en capital.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.